Carmela CUOMO

1856 - Campagnano • 1926 - Philippeville, Algérie

Biographie

Carmela CUOMO naît le 14 mai 1856 à Campagnano d’Ischia, fille de Michel et Maria Francesca BALDINO, au n°35 de la rue Acquedotto. Elle est l’aînée d’une fratrie de sept enfants. Elle épouse le 5 août 1877 à Campagnano Ferdinando MONTI, natif de Casamicciola. Naissent 11 enfants, 7 filles et 3 garçons : Antonia (1878), Raffaele (1879), Maria (1881), Giovanni (1883) à Casamicciola puis Françoise (1884), Giovanina (1887), Lucie (1889), Assunta (1890), François (1892) à Stora, et Vincent (1896) et Maria Michela (1897) à Philippeville. Le terrible tremblement de terre qui détruit Casamicciola en 1883 est certainement la raison de leur départ pour l’Algérie. Elle tenait la maison d’une main de maître et travaillait dur. Elle ne parlait pas un mot de français et s’adressait à sa famille en Italien. Elle chantait beaucoup de chansons à ses petits-enfants. Elle décède en 1926, chez son fils Raffaele, rue du Ravin à Philippeville.

Anecdotes

Elle rendait souvent visite à sa fille Lucie MONTI, épouse ABEYER, au Béni-Mélek. A la ferme, elle aidait à traire les chèvres de son gendre, un cheptel d’une centaine de bêtes. Son petit-fils, Henri, né en 1918 racontait qu’il détestait le lait de chèvre à cause d’elle. En effet, elle avait l’habitude quand un peu de lait tombait sur la table, de l’éponger avec de la mie de pain et de l’engouffrer dans la bouche d’Henri et de sa sœur Yvonne. A cent ans, Henri racontait encore cette manie de sa grand-mère. Pour Carmela, rien ne se perdait !